Notice: Trying to get property of non-object in /home/parkosha/masterjira.com/wp-content/plugins/ninja-popups/arscode-ninja-popups.php on line 3323
décembre 9, 2017 – Master JIRA

Your address will show here +12 34 56 78
Blockchain

On entend beaucoup parler de ce terme, sans savoir exactement ce que c’est. Aujourd’hui nous vous proposons donc de découvrir ensemble ce que signifie Blockchain, et ce que ça implique dans le monde des NTIC.

 

C’est parti !

La blockchain ou chaine de blocs est, comme son nom l’indique, une chaine de blocs de données. Imaginez un panel d’utilisateurs chacun envoyant des informations. Ces informations sont regroupées et sécurisées par cryptographie. C’est comme ça que sont constitués les blocs. Chaque bloc complet crée un code de sécurité qui sert de lien vers le prochain bloc. Les blocs sont ainsi reliés entre eux, ce qui crée progressivement une chaîne de bloc. Cette opération est répétée à intervalles de temps réguliers. Les données sont stockées de façon distribuée, c’est-à-dire que la gestion de la base est faite par des ordinateurs interconnectés.

La blockchain propose plusieurs sérieux avantages :

+ La transparence : tout le monde peut consulter la base de données

+ L’absence d’organisme de contrôle : pas de tiers dans les transactions, tout se fait entre particuliers

+ La sécurisation des données et la non falsification possible des données : la base de données est cryptée de façon asymétrique ; il faut donc une clé publique et une clé privée pour faire des échanges dans le réseau

+ Le caractère distribué de la base de données fait qu’elle existe simultanément sur tous les ordinateurs du réseau qui la constitue

+ Enfin le processus de « minage » dont on a déjà parlé dans l’article « Du bitcoin pour du FCFA » assure que les transactions qui y sont effectuées sont valides (il est question de résoudre des équations mathématiques complexes à l’aide de logiciels appelées mineurs de bitcoin ; ceci est fait par des « mineurs ». Plus les équations sont complexes, plus les démineurs sont nombreux, plus la mine est grande, plus ils sont rémunérés).

Les applications



La blockchain peut s’appliquer :

+ Aux économies de partage en général : Uber, bla bla car, Air bnb. Un exemple concret est le projet TransActive Grid qui combine économie de partage et énergie renouvelable

+ Aux cryptomonnaies :  Solarcoin, bitcoin

+ À la lutte contre la fraude : conformité et intégrité de documents officiaux et confidentiels

+ Pour diminuer les coûts de transaction bancaire, d’assurance

+ Pour faciliter le dédommagement des assurés

+ Pour évaluer le travail collaboratif : L’évaluation de la valeur créée sur un projet sur la base de la méritocratie ; plus vous travaillez, plus votre quote-part dans le projet sera visible, de façon automatique.

Pour conclure, la technologie de blockchain semble représenter le futur. Ses applications sont multiples, et de nombreux pays et acteurs économiques majeurs à l’instar de AXA, Bouygues ou même le Venezuela se penchent sur le sujet et cherchent des moyens de mettre à profit ses propriétés. Le seul bémol qui a été souligné pour l’instant est la consommation énergétique importante entraînée par les « pool » de minage.

0