Your address will show here +12 34 56 78
Ville intelligente

Le «chatbot» a été un mot à la mode au cours des douze derniers mois dans un large éventail d’industries. Dans deux ans, la personne moyenne aura plus de conversations avec les bots qu’avec leur conjoint – selon Gartner. 

 

2017 a jusqu’à présent vu une explosion de divers chatbots disponibles sur les applications de messagerie populaires couplé à des méthodes plus simples de conception, de mise en œuvre et de gestion grâce aux nouvelles plates-formes et intégrations disponibles pour les développeurs et les organisations. Tout cela en collaboration avec l’accès aux moteurs d’intelligence artificielle et aux outils d’apprentissage automatique fait du chatbot moderne quelque chose qui a déjà commencé à changer le visage de l’industrie hôtelière. 

Holiday Inn est devenue la première grande chaîne d’hôtels au Japon à adopter le dernier concierge de l’intelligence artificielle (IA), Bebot. Maintenant, les clients de l’hôtel qui s’enregistrent au Holiday Inn Osaka Namba seront desservis par Bebot. Les nouvelles suivent après que les géants de l’hospitalité tels que Hilton et le Cosmopolitan Las Vegas ont adopté l’utilisation de l’IA pour améliorer les expériences des clients. Selon les créateurs de Bebot, Bespoke Inc .; 

 

« Bebot est un chatbot alimenté par l’IA qui agit comme un concierge d’hôtel. Il est conçu pour offrir aux clients une assistance instantanée en temps réel, comme des recommandations exclusives pour les sites populaires et peu connus de la région, répondant aux questions que seul le personnel de l’hôtel connaîtrait, ou même pour faire des réservations de restaurant. 

 

Le désir du consommateur pour la vitesse de l’information est plus grand que jamais. Une génération entière d’invités préfère ne pas décrocher le téléphone à la réception ou parler à un être humain. Ils n’ont pas non plus l’habitude d’attendre que quelqu’un réponde à une question simple ou d’attendre que quelque chose soit distribué. Le Chatbots peut fournir une solution de produit unique, qui s’adresse à ce type d’invité dans plusieurs scénarios différents dans plusieurs langues avec des ressources très limitées requises du point de vue de l’hôtel, offrant ainsi une meilleure expérience tout en réduisant les coûts de personnel. 

 

Gartner prédit que d’ici 2020, 30% des sessions de navigation web se feront sans écran – une des raisons de soupçonner que le moteur de réservation d’hôtel tel que nous le connaissons finira par disparaître ou du moins ne sera plus l’objet principal. 

 

Du point de vue de l’expérience client, un chatbot peut augmenter et améliorer la correspondance avec les visiteurs et l’engagement des visiteurs. Sans aucun doute, en tant qu’application de messagerie, les chatbots peuvent parler à un autre canal de réservation, ce qui permettra aux clients de découvrir et réserver leur séjour sans effort grâce à une interface de chat. Les options de personnalisation sont infinies, de sorte que l’hôtel peut offrir des offres ou des options personnalisées instantanément et directement au client par chat à tout moment avant, pendant ou après leur séjour. 

 

Obtenir des commentaires des clients après le séjour ou obtenir des commentaires des clients va être beaucoup moins invasive via un chatbot par rapport au marketing par courriel traditionnel, qui est souvent ignoré. Être capable de répondre en un seul clic à une question améliorera sans aucun doute le taux de réponse des clients. 

 

La fidélisation de la clientèle peut être augmentée grâce à un mélange de contenu personnalisé et pertinent fourni par le robot, associé à des intégrations aux meilleures plates-formes de communication. Imaginez être capable de réserver une chambre pour un voyage d’affaires via Slack, plus facile que de communiquer avec votre assistant! 

 

Tout cela se passe vraiment maintenant grâce aux chatbots. 

 

Maintenant que vous avez compris la nécessité d’avoir un chatbots dans votre hôtel, notre équipe Rosie Bot vous aide à mettre en place les 5 fonctionnalités incontournables pour votre prochain concierge virtuel. 

Chez Rosie, nous offrons aux hôtels un moteur de réservation conversationnel sur leur page Facebook Messenger, sur le web, via l’assistant Google (OK google) et aussi via sms et skype. Comme le processus de réservation se déroule dans une application de messagerie, il s’agit d’une nouvelle chaîne où les clients peuvent vérifier les prix et la disponibilité et réserver leurs séjours.  

 

  1. Offrez la fonctionnalité clé de votre chatbot tout de suite 

Lorsque vous lancez un chatbot pour la première fois, il est difficile de penser à toutes les différentes combinaisons de mots que les gens peuvent utiliser pour dire quelque chose d’aussi simple que « Je voudrais réserver une chambre ». Jusqu’à ce que nous ayons des systèmes de traitement du langage naturel (PNL) plus évolués, la meilleure chose à faire est de commencer par des réponses prédéfinies, ce qui fournit des raccourcis utiles pour une frappe sans relâche. 

 

Opter pour cette approche, au lieu d’avoir un chatbot ouvert sans raccourcis d’arbres de décision, les utilisateurs savent immédiatement qu’ils ne parlent pas avec un agent humain – définition des attentes dès le début. Au fur et à mesure que votre modèle basé sur la PNL évolue et apprend avec les interactions des utilisateurs, votre chatbot deviendra plus intelligent chaque jour pour répondre aux questions fréquemment posées dans un proche avenir. 

 

Les meilleures pratiques 

 

Vous devriez penser à l’objectif principal de votre chatbot et lui donner cette option juste après que quelqu’un ait entamé un dialogue avec vous. Lorsque vous pensez à un hôtel, la caractéristique la plus importante serait d’avoir des réservations directes. Nous recommandons de commencer le flux en divisant les utilisateurs en deux groupes principaux:  

1) les personnes qui veulent vérifier les prix et la disponibilité et  

2) les personnes ayant d’autres objectifs. 

 

  1. Faire un transfert sans coupure à un agent humain si nécessaire

L’une des choses les plus importantes à réaliser lors du lancement d’un chatbot est qu’il ne résoudra pas tous les problèmes que vos utilisateurs peuvent rencontrer. Cela arrive en raison des limites de la technologie PNL sous-jacente (le système n’est pas encore complètement formé), mais aussi parce que parfois le chatbot ne peut tout simplement pas avoir la réponse attendue – imaginez quelqu’un demandant s’il reste quelque chose dans les objets perdus.  

 

Dans ce cas, vous devez avoir un agent humain prêt à intervenir dans la conversation et le transfert de chatbot à un transfert humain doit être une transition en douceur pour s’assurer que l’utilisateur sait qu’il ne parle plus avec un chatbot. 

 

Meilleures pratiques

 

Le chatbot doit reconnaître à l’utilisateur qui n’a plus d’options et ne peut pas aider plus loin. Au lieu de passer immédiatement à un agent humain, vous devriez demander à l’utilisateur de le faire, car certaines personnes ne se sentent pas à l’aise de déranger un agent humain et préfèrent essayer quelques phrases différentes. Si l’utilisateur répond oui, passez à un agent humain et faites savoir à l’utilisateur que quelqu’un répondra bientôt. 

 

  1. Faites-le visuel – utilisez des emojis! ?

Lors de la création d’un chatbot, vous devez créer une expérience utilisateur simple, agréable et naturelle pour que les utilisateurs puissent accomplir une tâche donnée. Il est important de ne pas oublier que toutes les anciennes règles d’expérience utilisateur s’appliquent toujours. Par exemple, vous devez être cohérent entre tous les flux, la conversation doit être agréable et l’appel à l’action doit être clair. 

 

Un moyen simple de rendre votre chatbot plus agréable et plus clair est d’ajouter des emojis. Que vous souhaitiez utiliser ou non des emoji en grande quantité dépend de la stratégie de communication globale de votre entreprise, car les emojis reflètent la manière dont vous souhaitez que votre communication soit perçue par les utilisateurs. 

 

Les meilleures pratiques 

 

L’un des meilleurs endroits pour ajouter des emojis est dans les éléments de l’interface utilisateur tels que les menus ou les boutons. Chaque fois que vous avez besoin de cliquer sur un bouton, ajoutez un emoji pour renforcer ce dont il s’agit – cela peut augmenter les taux de clics jusqu’à 50%. 

 

  1. Les Webviews amélioreront grandement votre chatbot 

Les premiers chatbots étaient composés principalement de chaînes à bulles avec un texte simple. C’était correct pour les cas d’utilisation simples, mais quand quelqu’un veut réserver une chambre dans un hôtel, cette interface ne suffit pas. Comme les chatbots tentent de résoudre des cas d’utilisation plus complexes, il est devenu clair que les chaînes de bulles avec un texte simple ne peuvent pas être la réponse à tout. 

 

Il y a plus de bots que de PNL et d’intelligence artificielle, la solution repose aussi sur des pages web externes. Pour les cas d’utilisation plus complexes, une ouverture de page Web à l’intérieur de Messenger sera plus attrayante, montrant des données plus structurées et un défilement supplémentaire si nécessaire. 

 

Les meilleures pratiques 

 

Il y a deux cas qui sont mieux résolus par les webviews. Lorsqu’il y a plusieurs données à entrer dans le chatbot (telles que les dates d’arrivée et de départ ou le nombre d’adultes et d’enfants), il est beaucoup plus facile de changer ces données dans un formulaire que dans une conversation. Le deuxième cas d’utilisation est le besoin d’expériences de navigation plus riches, comme la visualisation de photos, de détails et de commodités. 

 

  1. Réengager avec les utilisateurs de la bonne façon

Maintenant, vous devriez savoir que les voyageurs visitent 38 sites avant de réserver des vacances. Cette statistique doit être révisée: de nos jours, les voyageurs visitent 37 sites Web et votre chatbot. Le jour même de la réservation, les voyageurs visitent environ 16 sites Web dans leur ensemble. 

 

Il est très probable que les utilisateurs utilisent votre chatbot dans le processus de décision du meilleur hôtel pour rester quand ils comparent encore les prix et les destinations. De cette façon, il est très peu probable qu’ils vont réserver tout de suite. La grande chose à propos d’un chatbot est que, contrairement à un site Web, vous avez la possibilité de ré-engager avec l’utilisateur quelques heures ou même des jours après la première recherche – sans frais. 

 

Les meilleures pratiques 

 

Envoyer une notification à vos utilisateurs en leur rappelant qu’ils peuvent réserver avec vous, et montrer un appel à l’action clair, afin qu’ils puissent accéder facilement aux prix les plus mis à jour. Le meilleur moment pour envoyer une notification dépend du type de propriété que vous possédez. Si vous avez un centre de villégiature de luxe, vous pouvez l’envoyer quelques jours plus tard, car les gens prendront un peu de temps pour décider de leurs vacances. Si vous avez un hôtel urbain ciblant les voyageurs d’affaires, vous devriez choisir de les avertir quelques heures plus tard. 

 

0

Ville intelligente

Les projets Ville Intelligente comprennent souvent de nombreux composants interconnectés basés sur des idées telles que Mobilité Intelligente ou Initiatives Ville Verte. Ils abordent les défis d’un monde en mutation et de villes modernes. Il est largement connu que la mobilité et la gestion intelligente des transports sont l’une des préoccupations les plus importantes de toute zone urbaine. En raison de la mise en œuvre et des possibilités liées à la Ville Intelligente, nous pouvons améliorer la qualité de vie et améliorer le bien-être des citoyens.

Imaginez que votre téléphone vous conseille de sortir du lit plus tôt que la veille parce que le trafic devrait être lourd ou que le moyen le plus rapide de travailler aujourd’hui est … votre vélo. C’est une mobilité intelligente en action. Il permet aux utilisateurs mobiles de savoir quand le prochain tram, le métro ou le bus partent, avec des informations en temps réel pour tous les arrêts, horaires intégrés et informations routières permettant aux citoyens de se déplacer sur les transports en commun sans tracas. Grâce à la communication entre les utilisateurs, les capteurs de rue, les capteurs de véhicules et l’analyse intelligente des données, la commodité est entièrement possible.

Certaines compagnies comme comarch proposent des solutions technologiques pour rendre une ville un peu plus intelligente :
Application mobile : La navigation vous indique la manière simple, optimise le voyage du client et prend en compte les préférences et les goûts des utilisateurs. Les services de géolocalisation et de localisation donnent des informations précises sur les points d’intérêt, les arrêts à proximité, les itinéraires de transport public, les directions, etc. Le planificateur de voyage est très utile pour chaque utilisateur ; Sur la base d’informations provenant de différentes sources recueillies dans l’application, les citoyens peuvent planifier leur voyage en utilisant différents moyens de transport. Les utilisateurs ont également accès à des données différentielles, comme la circulation ou la pollution atmosphérique collectées en un seul endroit. L’application peut afficher une liste, ou une vue de carte, de partenaires proches – magasins, restaurants, cinémas et bien d’autres encore. L’utilisateur de l’application mobile sélectionne une offre et peut immédiatement obtenir des informations sur les heures d’ouverture, l’emplacement et l’itinéraire le plus rapide vers la destination de l’offre. Avec toutes ces fonctionnalités, il est beaucoup plus facile de planifier un voyage dans la ville ou tout simplement d’optimiser votre temps. En outre, les clients peuvent personnaliser leurs comptes en ajoutant leurs lieux, magasins ou offres préférés, et peuvent également vérifier leur propre panier ou historique de compte. Les utilisateurs peuvent définir la limite pour les types d’offres qu’ils souhaitent recevoir ou personnaliser les alertes concernant des lignes de métro ou d’autobus spécifiques. Grâce à la technologie GPS, nous pouvons donner des indications précises sur la rue, et avec la Beacon Technologie, nous avons l’occasion supplémentaire de guider les clients lorsqu’ils se trouvent à l’intérieur des bâtiments. De plus, les clients peuvent également vérifier leur propre historique de panier ou de compte.
Portail web : Transport public plus efficace dans une ville intelligente. L’objectif principal est de faire un guide de transport efficace, convivial et interactif pour l’utilisation du métro, du bus et d’autres moyens de transport public. Le portail Web permet aux utilisateurs de trouver l’itinéraire le plus rapide et le plus rentable avec les escales définies ; En minimisant la distance parcourue et / ou le temps pris. C’est l’endroit où les utilisateurs peuvent planifier les voyages en ville en prenant en compte tous les types de transport public, et aussi obtenir des informations sur les événements dans la région. Les utilisateurs ont également la possibilité de vérifier les horaires, de gérer tous les jours afin d’éviter les embouteillages, de marquer leurs endroits préférés, de choisir des catégories d’offres ou de voir chaque offre intéressante spécialement conçue pour eux. Avec la gamification, les utilisateurs peuvent interagir avec d’autres personnes via la section gamifiée du site. Grâce à tous ces avantages, les clients peuvent organiser leur temps de manière plus efficace et optimiser leurs activités quotidiennes.
Gestion de l’infrastructure Beacon : Certaines entreprises utilisent des beacon. Ce sont des capteurs Internet de choses (IOT) qui transmettent des signaux radio aux appareils mobiles, offrant des informations et déclenchant une action basée sur une logique métier. C’est une solution innovante qui permet aux entreprises d’avoir des conversations personnalisées avec les clients lorsqu’elles se trouvent dans une certaine proximité du lieu d’activité. Il permet une communication bidirectionnelle entre l’application et l’émetteur, et fonctionne à la fois à l’intérieur et à l’extérieur. La technologie Beacon permet également aux utilisateurs professionnels de mieux comprendre le comportement du client. C’est ainsi qu’un message contextuellement pertinent peut trouver son chemin vers le client en temps réel.

La compagnie Rosie Bot veut utiliser les avantages de cette technologie :
Simplicité : avec la connexion directe au réseau, il est plus facile que jamais de simplifier la configuration, la gestion et le support des Beacon ;
OS agnostique : s’intègre parfaitement avec iOS, Android et Windows Phone ;
Longue durée : une batterie remplaçable facilement et un étui résistant garantissent une longue durée de vie pour les balises ;
Possibilités infinies : fonctions multiples, divers secteurs d’affaire et industries ;
Fonctionnalités enrichies : intégration facile avec d’autres produits sur le marché ;
Intelligence contextuelle : interagit avec les applications mobiles en fonction des besoins de l’entreprise ;
Sécurisé : L’ID unique de chaque balise est autorisée par une application compatible à chaque tentative de communication ;
Contrôle en temps réel : contrôle par capteur sur différents paramètres dans des endroits distants (lumière, température, emplacement) à tout moment et n’importe où ;
Configurable : ses paramètres et son comportement dans lequel il sert votre application mobile peuvent être configurés et gérés rapidement à distance via une plateforme de gestion mobile ;


Principes de la « Ville Intelligente »

Il est tout aussi important d’utiliser la vie urbaine et le « lieu » comme point de départ pour orienter l’application de la technologie dans les systèmes urbains et, par analogie, un principe candidat pour l’agenda numérique dans les villes pourrait être :

Principe 1 : Considérer la vie urbaine avant le lieu urbain ; Considérer l’endroit urbain avant la technologie.
Des travaux scientifiques récents ont montré que le taux de changement augmente dans la société moderne – et plus particulièrement dans les villes à mesure qu’elles grandissent. Le professeur Ian Robertson, du Trinity College Dublin, a même montré que, lorsque les villes grandissent, les gens marchent plus vite ainsi, dans les nombreuses villes qui se développent de manière organique et en continuant d’attirer l’immigration, deux autres principes candidats pourraient être :
Principe 2 : Démontrer une durabilité, une évolutivité et une résilience sur un délai prolongé.
Principe 3 : Démontrer une flexibilité sur un délai prolongé.

Infrastructures physiques et construction
Une difficulté dans la plupart des bâtiments existants est de les adapter pour soutenir les nouvelles infrastructures technologiques – pour mettre à jour le câblage ou pour ajouter des câbles pour les nouvelles technologies réseau, par exemple. Toute prévision spécifique concernant nos besoins pour de telles infrastructures à l’avenir sera probablement erronée ; Mais il est certain que ces besoins seront différents d’aujourd’hui ; et donc :

Principe 4 : Les bâtiments neufs ou rénovés devraient être construits pour contenir suffisamment d’espace pour les besoins futurs actuels et prévus pour l’infrastructure technologique, comme les câbles à large bande ; Et de matériaux et de structures qui n’empêchent pas les réseaux sans fil. Les espaces pour le support du câblage fixe et d’autres infrastructures devraient être facilement accessibles afin de faciliter les changements futurs d’utilisation.

En outre, les tendances plus générales qui sont influencées par la technologie – comme le travail mobile, les espaces de travail collaboratifs, les magasins instantanés et la disparition de certaines entreprises de détail traditionnelles – prouvent que le taux de changement dans les utilisations auxquelles nous voulons mettre des bâtiments et les espaces urbains augmentent. Cela conduit à un autre principe candidat :

Principe 5 : Les bâtiments neufs ou rénovés devraient être construits de manière à être aussi fonctionnellement souples que possible, en particulier en ce qui concerne leur accès, leur infrastructure et la configuration de l’espace intérieur ; Afin de faciliter les futurs changements d’utilisation.

Ce qui suit est un énoncé de principes directeurs à prendre en compte dans la définition d’une ville intelligente :

Principe 6 : Tout développement devrait garantir que la connectivité filaire et sans fil est disponible tout au long de l’année, aux normes les plus élevées de la bande passante actuelle et avec la capacité de se développer à toute croissance prévisible de cette norme.
Principe 7 : Tout nouveau développement devrait démontrer que toutes les mesures raisonnables ont été prises pour que les informations provenant de ses systèmes technologiques puissent être ouvertes sans frais supplémentaires. L’existence ou non d’informations disponibles dépendra d’un accord commercial et juridique, mais elle ne devrait pas non plus être soumise à des dépenses déraisonnables. Et lorsqu’il n’y a pas de raison commerciale ou juridique convaincante pour que les données soient fermées, elles devraient effectivement être ouvertes.
Principe 8 : Les systèmes d’information de tout nouveau développement devraient être conformes aux meilleures normes actuelles disponibles en matière d’interopérabilité entre les systèmes informatiques en général ; Et pour l’interopérabilité dans l’environnement bâti, les infrastructures physiques et les villes intelligentes spécifiquement.
Principe 9 : Les nouveaux développements devraient démontrer qu’ils ont considéré la viabilité commerciale de fournir les services d’infrastructure civique numérique recommandés par des sources de recherche crédibles.
Principe 10 : Toute donnée concernant un nouveau développement qui pourrait être utilisé pour réduire la consommation d’énergie au sein de ce développement ou dans des zones connexes d’une ville devrait être ouverte.
Principe 11 : Les propositions de développement immobilier devraient indiquer comment elles attireraient les entreprises et les locataires en fournissant des infrastructures durables à jour pour la chaleur et l’énergie, telles que la cogénération, les compteurs intelligents, les réseaux énergétiques locaux et l’énergie solaire.
Principe 12 : Les consultations sur les plans de nouveaux développements devraient exploiter pleinement les capacités des médias sociaux, des mondes virtuels et d’autres technologies afin de s’assurer que les communautés touchées par elles bénéficient de l’opportunité la plus large et immersive possible de contribuer à leur conception.
Principe 13 : Les entreprises de gestion, les autorités locales et les développeurs devraient avoir une présence véritablement intéressante dans les médias sociaux afin qu’ils soient accessibles de manière informelle.
Principe 14 : Les autorités locales devraient soutenir les programmes de sensibilisation et d’activation pour les médias sociaux et les technologies connexes, en particulier les initiatives de base dans les communautés locales.
Principe 15 : Les programmes de développement urbain et de régénération devraient favoriser la formation, l’activité et le succès des initiatives alimentaires locales en coopérant avec les programmes communautaires et de soutien aux entreprises afin de soutenir les infrastructures dont elles ont besoin pour réussir et grandir.
Principe 16 : L’hébergement résidentiel devrait intégrer un espace pour la surveillance de l’environnement, les portails interactifs et la connectivité pour permettre le support à distance, les systèmes de télésanté et le travail à domicile
Principe 17 : Les nouveaux développements devraient démontrer grâce à l’utilisation des dernières techniques de modélisation urbaine qu’ils augmenteront la connectivité – en particulier par la marche et le cyclisme – entre des quartiers importants de création de valeur et des zones prioritaires économiques qui sont adjacentes ou proches d’eux.
Principe 18 : Les développements devraient offrir l’opportunité d’une interaction et d’une innovation fortuites entre les acteurs de différentes professions.
Principe 19 : les développements devraient fournir, ou devraient être adaptables pour fournir, des installations pour permettre l’emplacement et la réussite des futures façons de travailler, y compris le travail à distance et mobile, les « laboratoires fabriques » (installations d’impression 3D), les établissements « pop-up » et les travaux collaboratifs Espaces de travail.
Principe 20 : La planification, l’utilisation et d’autres politiques régissant l’utilisation de l’espace et des structures urbaines devraient faciliter l’innovation et les changements d’utilisation, y compris les changements temporaires d’utilisation.
Principe 21 : Tout système d’information dans un développement de la ville devrait fournir une politique claire pour l’utilisation des informations personnelles. Toute utilisation de cette information devrait être avec le consentement de l’individu.
Principe 22 : Les plans de transport soutenant les nouveaux développements devraient démontrer qu’ils ont non seulement prévu la demande de transport traditionnelle, mais aussi ceux qui pourraient être créés par des modèles commerciaux en ligne et d’autres technologies sociales.
Principe 23 : Les nouveaux développements devraient démontrer que leur conception tient compte des dernières pratiques et modèles les plus récents et émergents des villes intelligentes, de l’urbanisme intelligent, de l’urbanisme numérique et du décor.


7 étapes de créations d’une ville intelligente :

Selon Rick Robinson, sept étapes sont impliquées dans la création et la réalisation d’une vision de la ville intelligente :

  1. Définir ce que signifie une « ville plus intelligente »

  2. Convoquer un groupe de parties prenantes pour co-créer une vision spécifique de la ville intelligente ; Et établir une gouvernance et un processus décisionnel crédible

  3. Structurez votre approche à une ville intelligente en tirant parti des ressources disponibles et de l’expertise

  4. Établir le cadre de la politique

  5. Remplir une feuille de route qui peut fournir la vision

  6. Mettre le financement en place

  7. Activer les communautés et s’engager dans l’informalité : comment rendre plus intelligent un processus autonome

Nous fournirons un peu plus de détails de ces points dans un prochain article


Conclusion
 :                 

Il est encourageant de constater qu’il existe tellement de choses positives sur le potentiel de la technologie pour créer de la valeur dans les villes.

Le sujet est vaste et intéressant et nécessitera d’autres articles pour éclaircir un peu plus les principes et étapes citées plus haut.

0